Forum de Français des 1ES1

Les 1ère ES1 de Roosevelt
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Poésie romantique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jul!ette



Messages : 9
Points : 3604
Date d'inscription : 13/01/2012
Age : 20

MessageSujet: Poésie romantique   Ven 13 Jan - 12:52

Le lac

Ainsi, toujours poussés vers de nouveaux rivages,
Dans la nuit éternelle emportés sans retour,
Ne pourrons-nous jamais sur l'océan des âges
Jeter l'ancre un seul jour ?

Ô lac ! l'année à peine a fini sa carrière,
Et près des flots chéris qu'elle devait revoir,
Regarde ! je viens seul m'asseoir sur cette pierre
Où tu la vis s'asseoir !

Tu mugissais ainsi sous ces roches profondes,
Ainsi tu te brisais sur leurs flancs déchirés,
Ainsi le vent jetait l'écume de tes ondes
Sur ses pieds adorés.

Un soir, t'en souvient-il ? nous voguions en silence ;
On n'entendait au loin, sur l'onde et sous les cieux,
Que le bruit des rameurs qui frappaient en cadence
Tes flots harmonieux.

Tout à coup des accents inconnus à la terre
Du rivage charmé frappèrent les échos ;
Le flot fut attentif, et la voix qui m'est chère
Laissa tomber ces mots :

" Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices !
Suspendez votre cours :
Laissez-nous savourer les rapides délices
Des plus beaux de nos jours !

" Assez de malheureux ici-bas vous implorent,
Coulez, coulez pour eux ;
Prenez avec leurs jours les soins qui les dévorent ;
Oubliez les heureux.

" Mais je demande en vain quelques moments encore,
Le temps m'échappe et fuit ;
Je dis à cette nuit : Sois plus lente ; et l'aurore
Va dissiper la nuit.

" Aimons donc, aimons donc ! de l'heure fugitive,
Hâtons-nous, jouissons !
L'homme n'a point de port, le temps n'a point de rive ;
Il coule, et nous passons ! "

Temps jaloux, se peut-il que ces moments d'ivresse,
Où l'amour à longs flots nous verse le bonheur,
S'envolent loin de nous de la même vitesse
Que les jours de malheur ?

Eh quoi ! n'en pourrons-nous fixer au moins la trace ?
Quoi ! passés pour jamais ! quoi ! tout entiers perdus !
Ce temps qui les donna, ce temps qui les efface,
Ne nous les rendra plus !

Éternité, néant, passé, sombres abîmes,
Que faites-vous des jours que vous engloutissez ?
Parlez : nous rendrez-vous ces extases sublimes
Que vous nous ravissez ?

Ô lac ! rochers muets ! grottes ! forêt obscure !
Vous, que le temps épargne ou qu'il peut rajeunir,
Gardez de cette nuit, gardez, belle nature,
Au moins le souvenir !

Qu'il soit dans ton repos, qu'il soit dans tes orages,
Beau lac, et dans l'aspect de tes riants coteaux,
Et dans ces noirs sapins, et dans ces rocs sauvages
Qui pendent sur tes eaux.

Qu'il soit dans le zéphyr qui frémit et qui passe,
Dans les bruits de tes bords par tes bords répétés,
Dans l'astre au front d'argent qui blanchit ta surface
De ses molles clartés.

Que le vent qui gémit, le roseau qui soupire,
Que les parfums légers de ton air embaumé,
Que tout ce qu'on entend, l'on voit ou l'on respire,
Tout dise : Ils ont aimé !


Alphonse de Lamartine
Le lac,
Méditations poétiques
1820

Commentaires de la strophe 1 :

Dans la première strophe , le thème est la rencontre et la nature. On peut voir qu'il y a une notion de temps car l'auteur évoque "eternelle"v2 puis "jamais"v3 et "âges"v3.
Cette strophe se rattache très bien aux autrescar au vers 4, l'auteur pose une question donc on attend la réponse dans les autres strophes. La question est ( de notre points de vu) : "pouvons-nous arrêter le temps ?
Le thème fait pensé à une rencontre entre la nature et Lamartine ("nuit éternelle"v2 ; "l'océan des âges"v2 ).
Lamartine fait appel à ces souvenirs ("vers de nouveaux rivages"v1 ; "sans retour"v2 ).
Cette strophe a un point commun avec toutes les autres , c'est qu'elle est composée de rimes croisées ( rivages ; retour ; âges ; jour ).
Il y a une analogie , c'est ce qui va faire un lien avec les autres strophes.
Il y a des métaphores : "de nouveaux rivages" ; "océan des âges" ; "jeter l'ancre un seul jour" .
En employant "nous" Lamartine ne parle pas que de lui mais des hommes en général.
"Ainsi" est un élément de comparaison , cela montre qu'il va y avoir des analogies à la suite.


Commentaires de le strophe 2 :

L'auteur parle d'un être cher qu'il a perdu . Le thème est la mort et la solitude (on peut alors citer "seul") .
Dans cette strophe , on parle d'être seul sur une pierre donc c'est un sentiment de tristesse.
Le passé est évoqué : " où tu la vis ".
on passe d'un discourt généralisant ( "nous" ) à un discourt beaaucoup plus personnel , intime ("je").
L'élément nouveau est que l'auteur s'adresse au lac en le tutoyant.
Il y a un opposition entre le bonheur passé et la tristesse présente. L'autre grand changement : adresse directe au lac ( Larmartine se trouve à côté du lac ) et non métaphorique au lac .
"Regarde ! " = il interpelle le lac.
Tous les points d'exclamation sont présent pour faire apparaître le maleur.
Dans la strophe 2 , on rentre dans un récit autobiographique.


Commentaires de la strophe 3 :

Il y a un rappel du passé.
L'évocation d'une Nature agité ( personnification de la nature ), un stéréotype romantique.


Commentaires de la strophe 4 :

Il y a une diérèse : "harmonieux"v4
Le théme est la mélancholie.
" un soir t'en souvient-il"c'est un souvenir heureux.
"nous voguions en silence" c'est une antithèse , il y a une opposition entre le silence et le bruit , cela isole bien le couple.


Commentaire de la strophe 5:

"Tout à coup" cela marque qu'il y a un évènement brutal.
"Le flot fut attentif" , il y a une réaction de la nature donc elle réagit (registre épique).La femme qui l'accompagne va réagir.


Commentaire de la strophe 6 :

La compagne de Lamartine prend la parole , elle s'adresse au temps (personnifié) en lui demandant de s'arrêter , le temps est déifié. Il y a une forte expressivité du désir exprimé par la femme . Mais elle s'adresse aussi aux heures.


Commentaire de la strophe 7 :

Le thème est la tristesse. Il y a une belle antithèse , que le temps s'arrête mais qu'il accélère pour les malheureux. Cette strophe évoque le sort des malheureux pour qui le temps devrait passé plus vite. C'est une antithèse qui va faire ressortir le temps (s'arrêtant) qui pourrait faire durer le bonheur.


Commentaire de la strophe 8 :

Le thème est toujours le temps qui passe vite. Cette strophe réclame l'arrêt du temps , réitération de cette demande. Il y a une fuite du temps ("le temps m'echappe et fuit")


Commentaire de la strophe 9 :

"Hatons-nous , jouissons ! " fait référence à "Carpe Diem". Il y a une métaphore : " l'homme n'a pas de port ".
La répétition des verbes à la première personne du pluriel insiste sur le desir du couple à savoir vivre sur chaque moments présents.


Commentaire de la strophe 10 :

Le regretexprimé par l'auteur (que le temps passe vite , que se soit du bonheur ou du malheur). La strophe évoque la question : Pourquoi le temps n'a pas deux vitesse ?


Commentaire de la strophe 11 :

Dans cette strophe , on exprime les sentiments. Il est catastrophé , forte émotivité , sur l'arrêt du temps qui est impossible. Antithèse des deux fonctions du temps vers3 (il donne puis il reprend , actions opposées). Il y a une sésure. Les mots importants sont à la fin de la strophe , fin du premier hémistiche. Il y a un parallèlisme syntaxiqué.


Commentaire de la strophe 12 :

Il y a une accusation du temps en lui demandant des comptes et aussi en disant que le temps est un voleur.


Commentaire des strophes 13 , 14 , 15 et 16 :

Ce texte fait référence à une nature ( qui est un peu sauvage ) à la solitude , il y a une adresse à la nature. Le grand thème est le temps (souvenir du passé , bien) mais c'est aussi le thème de la mélancholie (le présent , mal) .
Lamartine confit une tâche à la nature = elle est invitée à conserver le souvenir du temps, du bonheur.
Tous les éléments qu'il évoque sur la nature sont des témoins.
"entendre" , "voir" , "respirer" , le poème fait appel aux sens et donc à la sensibilité.

Le précurseur de la sensibilité est Jean-Jacques Rousseau , 1712-1778 , (deux oeuvres qui font appel à cette sensibilité : "les confessions" & "les rêveries du promeneur solitaire" )




On trouve dans le poème de Lamartine quelques grands thèmes tels que la solitude dans un cadre spatial naturel , le thème de l'eau , du temps qui passe et du regret.
Ces thèmes se retrouvent bien , renouvelés , à travers les poèmes de Guillaume Apollinaire




El Desdichado

Je suis le Ténébreux, – le Veuf, – l’Inconsolé,
Le Prince d’Aquitaine à la Tour abolie :
Ma seule Étoile est morte, – et mon luth constellé
Porte le Soleil noir de la Mélancolie.

Dans la nuit du Tombeau, Toi qui m’as consolé,
Rends-moi le Pausilippe et la mer d’Italie,
La fleur qui plaisait tant à mon cœur désolé,
Et la treille où le Pampre à la Rose s’allie.

Suis-je Amour ou Phébus ?… Lusignan ou Biron ?
Mon front est rouge encor du baiser de la Reine ;
J’ai rêvé dans la Grotte où nage la sirène…

Et j’ai deux fois vainqueur traversé l’Achéron :
Modulant tour à tour sur la lyre d’Orphée
Les soupirs de la Sainte et les cris de la Fée.


Gérard de Nerval,
El Desdichado,
Les Chimères,
1854

Ce poète interprète le Romantisme noir :
-évocation de la tristesse
-évocation de la méchanceté
-évocation du surréalisme

Commentaires :

C'est un sonnet. (=deux quatrains suivi de deux tercets)
Le poème s'ouvre sur un regard très malheureux , triste. Il y a un jeu de contraire ("Amour ou Phébus?"; "Lusignan ou Biron. Dans ce vers , le poète recourt a un jeu de personnification antithétique, ce qui est assez singulier. Les cinqs derniers vers évoquent une image heureuse.
Le poème est centré sur la mélancholie. On retrouve le thème de la solitude.

"Ténébreux": constat de tristesse
"Veuf": cause
"l'Inconsolé": conséquence ( triste de façon permanente )



Cette image a influencé Nerval sur le soleil noir. Le soleil noir désignait Saturne , l'astre qui enfluencé les personnes mélancholiques .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Poésie romantique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Bristol Paris élu «Hôtel Romantique de Luxe 2010»
» Test - Êtes-vous romantique ou pragmatique ?
» chambre de jeune fille, choix des couleurs, style romantique
» AIDEZ-MOI ! Chambre romantique, fille de 14 ans, bientôt 15
» L'hôtel le plus romantique du monde est en Polynésie française

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de Français des 1ES1 :: Poésie :: Corpus-
Sauter vers: