Forum de Français des 1ES1

Les 1ère ES1 de Roosevelt
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Question d'observation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MathildeR.



Messages : 6
Points : 3702
Date d'inscription : 14/11/2011
Age : 21

MessageSujet: Question d'observation   Lun 16 Jan - 18:50

Comment le dialogue théâtral et les didascalies expriment-ils le conflit entre les personnages dans ces trois scènes.

Ce corpus contient 3 textes. Le premier est un extrait de Dom Juan, Acte I, scène 3 écrit par Molière en 1665. Le second est Le Mariage de Figaro écrit par Beaumarchais, publié en 1784. Il s’agit de l’Acte II, scène 16 à 19. Le dernier, Electre, Acte II, scène 2 de Giraudoux est publié en 1938. Nous allons voir comment les dialogues et les didascalies peuvent être le reflet du conflit.

D’une part, le conflit peut s’exprimer à travers les didascalies. En effet, dans le texte de Molière, les didascalies sont peu présentes mais montrent bien le conflit entre Dom Juan et Done Elvire bien que celles-ci soient plus tournées vers Sganarelle. Un exemple qui le montre bien est « en le menaçant » vers 20. En effet, dans cette didascalie, Dom Juan se montre agressif envers Sganarelle, car il veut que celui-ci l’aide à se sortir du pétrin dans lequel il est, face à Done Elvire qui vient lui demander des explications. Celui-ci panique ,c’est donc pour cela qu’il se montre si agressif. Un autre exemple qui le montre est la reprise 3 fois de « bas à Dom Juan ». Sganarelle ne peut dire à voix haute ce qu’il veut dire à Dom Juan car Done Elvire ne doit pas entendre que Sganarelle n’a aucune excuse à fournir pour aider Dom Juan. De même, les didascalies sont très présentes dans le texte de Beaumarchais et comme celui de Molière, montrent bien le conflit entre 2 personnages toujours homme et femme. On peut citer à ce propos « furieux » vers 7. Cette didascalie représente très bien le conflit car on sait que le personnage est très en colère contre sa femme, la comtesse. Un autre exemple est « se jette sur une bergère, un mouchoir sur les yeux » vers 14. Cette didascalie est totalement en contraste par rapport à l’exemple suivant mais montre tout aussi bien le conflit. Il s’agit cette fois de la comtesse qui est effondrée car elle pense que son mari, le comte va tuer son amant. Elle a donc une manière totalement différente de son mari pour gérer le conflit. En revanche, dans le dernier texte de Giraudoux, il n’y a pas de didascalie, on ne peut donc pas voir le conflit de cette manière

D’autre part, le conflit peut s’exprimer dans les dialogues. Dans Dom Juan, on peut voir le conflit avec la ponctuation. En effet, il y a de nombreux points d’exclamation qui montrent que les personnages ont un discours assez violent. On peut le voir avec « Ah ! » vers 25. Ici, c’est Done Elvire qui le dit et cela montre que celle-ci est assez mécontente de l’excuse que Dom Juan et Sganarelle essayent de lui fournir. On peut voir également le conflit avec les « insultes » dites par Done Elvire toujours. On peut citer à ce propos « de ta perfidie » vers 45. Cela est en rapport avec « Perfide » que les personnages prononcent souvent au théâtre lors d’un conflit. Cet exemple est en fin de vers et en fin de scène ce qui accentue le terme. De plus, dans le texte B, la ponctuation est également présente. Mais les paroles prononcées par le comte montrent mieux le conflit. On peut citer à ce propos « Indigne épouse ! ». Dans cet exemple, on voit bien que le comte est en colère contre sa femme. Un autre exemple est « tu es ». Le comte, au début de la scène, vouvoyait sa femme mais tout à coup, il la tutoie, ce qui montre, qu’il n’a plus aucun respect pour elle, qu’elle ne le mérite tout simplement pas. Dans le dernier texte de Giraudoux, la ponctuation comme dans les deux autres textes montre bien le conflit avec des points d’exclamation ou des points de suspension. Mais c’est encore les mots qui expriment le mieux ce conflit. On peut citer à ce propos « une vraie grue !.. » vers 16. En effet, le mari insulte sa femme de prostituée car il surprend celle-ci avec un autre homme. Ce propos est valorisé car 2 vers au dessus, il prononce déjà cette injure. Un autre exemple est « Ô » repris de nombreuses fois. Cet exemple est prononcé par la femme Agathe, qui en utilisant ce terme pense éviter le conflit alors que cela ne fera que renforcer la colère du mari.

Pour conclure, le conflit est bien montré dans tous ces textes par les dialogues et la ponctuation mais seulement dans 2 pour les didascalies, ce qui montre qu’elles ne sont pas obligatoires pour exprimer cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Question d'observation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» question suite observation sur pyrrhuras
» Question...Observation à Saint-Jean-sur-Richelieu ?
» Question Maison - Emission du 10/06/07
» Question Maison - Emission du 06/05/07
» question bio balles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de Français des 1ES1 :: Théâtre :: Question d'observation-
Sauter vers: