Forum de Français des 1ES1

Les 1ère ES1 de Roosevelt
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Ma bohème - Arthur Rimbaud

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Axel



Messages : 1
Points : 3531
Date d'inscription : 04/02/2012

MessageSujet: Ma bohème - Arthur Rimbaud   Ven 13 Avr - 14:31

Commentaire littéraire : "Ma Bohème", Arthur Rimbaud

Le poème "Ma Bohème" d'Arthur Rimbaud semble décrire un voyageur poétique dans la nature.

Ce poème n'est-il pas traversé par l'idée du voyage ? Tout d'abord, le terme "routes" (V9) est le premier élément évident de ce thème. Cette citation est directement liée au sujet du voyage car elle désigne une infrastructure destinée aux déplacements. Ce mot fait partie du vocabulaire du trajet. De plus, le terme "auberge" vient compléter ce lexique. Elle symbolise la pause pour la nuit et est souvent accueuillante et source de relaxation. D'autre part, le choix de l'expression "Je m'en allais" (V1) annonce le départ du voyage. Elle se distingue par sa position au début du poème et a pour but d'indiquer au lecteur le principal sujet du poème. Il s'en dégage une idée de rupture, avec un départ furtif, et de nouvelle vie grâce à une décision qui parait définitive. Enfin, la tournure méthaphorique "course" (V6) précise la vitesse du voyage. Ce mot compare le trajet du voyageur à une épreuve chronométrée, ce qui a pour but de souligner le fait que le temps est compté et fait ressortir l'image de la précipitation.

Cet homme voyageur serait-il influencé par la nature et ce qu'elle produit chez lui ? En effet, l'adjectif "doux" (V8) qualifie un bruit particulier, un frou-frou, de manière originale. De cet adjectif se dégage une sensation d'appaisement avec l'impression d'un bruit caressant l'oreille. Le poète utilise alors le sens du toucher pour désigner un son. De plus, l'utilisation des deux verbes "écoutais" (V9) et "sentais"(V10) renforce cette proximité entre la nature et l'homme. Ils ont pour but de montrer que le personnage est attentif aux bruits et aux faits de la nature et utilise ses sens, l'ouï et le toucher, pour profiter pleinement des sensations de bonheur qu'elle lui procure. De surcroît, l'expression "comme un vin de vigueur" (V11) complémente ces sensations. Elle est mise en valeur par le choix du comparant, qui désigne des gouttes de rosée. Ces mots visent à montrer une saveur pleine de bonheur et de joie, qui est celle d'un bon vin vigoureux. On voit apparaitre ici un nouveau sens, le goût. Enfin, l'identification d'une auberge à la "Grande Ours" (V7) prouve un dernier contact avec le monde extérieur. Cela fait penser à une nuit à la belle étoile, sans construction artificielle. Cette expression définit aussi la plus connue des constellations percevables dans le ciel. Le poète fait donc appel au sens de la vue.

Ce voyageur inspiré par la nature pourrait-il être un poète ? Tout d'abord, la référence à une "Muse" (V3) qui semble être une apostrophe, fait partie de l'inspiration poétique. Ce nom fait référence à une déesse représentant l'art poétique. D'autre part, le terme "des rimes"(V7), mis en relief par sa position de rejet, exprime directement la poésie. Le narrateur, créant des rimes, s'identifie alors à un poète. De surcroît, l'utilisation du mot "féal" (V3) sucite, mais moins directement, la poésie. Il fait tout de même partie de ce thème car c'était, autrefois, un mot très utilisé dans la poésie courtoise et au début de la poésie romantique. On peut alors penser que la narrateur cherche à ressembler à ses prédécesseurs par le vocabulaire qu'il utilise. Enfin, l'expression "comme des lyres" (V13) fait un dernier appel au thème de la poésie. Le poète choisit le comparant pour définir le fait de faire ses lacets. Il y a une similarité dans ce geste et dans celui exécuté pour jouer de la lyre, un instrument de musique qui est l'attribut d'Orphée. Ici, le poète-narrateur veut ressembler ou au moins faire référence à un personnage de la mytologie grecque important dans l'histoire de la poésie grâce au geste.

cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Ma bohème - Arthur Rimbaud
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Aube, Arthur Rimbaud
» Saint-Cyprien - Nouvelle aire de stationnement et services
» Ptychosperma macarthurii , palmier de Mac Arthur , palmier bambou ...
» Arthur le petit vieux
» ARTHUR - Européen Tigré gris souris queue coupée - JAUNAY CLAN - (n° 09-68FF) - réservé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de Français des 1ES1 :: Poésie :: Commentaire Littéraire-
Sauter vers: