Forum de Français des 1ES1

Les 1ère ES1 de Roosevelt
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 L'Humanisme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maxime



Messages : 18
Points : 3737
Date d'inscription : 14/11/2011
Age : 22

MessageSujet: L'Humanisme    Mer 16 Nov - 9:47

L'humanisme est un courant littéraire qui eu son apogée en Europe au XVIème siècle durant la Renaissance. Le terme « humanisme » apparaîtra cependant dans les années 1830-1840 dans les études allemandes pour désigner un «  mouvement intellectuel associé au réveil des langues et de la littérature anciennes ».
L'importation de manuscrit grec en Italie favorise dès le XV siècle l'étude des humaniores liiterae qui consiste à faire l'éloge de l'Homme tandis que les Romains les opposaient aux diviniores litterae qui sont les lettres divines. Ces écrits sur l'Homme ont longtemps été caché par l'église, rassemblant tout les connaissance dont l'Homme est le centre. Ils prônent la personne humaine et la dignité de l'individu.

Ce mouvement est considéré comme une période de lumière qui s'oppose à la noirceur des siècles précédents. C'est ainsi que Rabelais oppose «  ce siècle si plein de lumière au brouillard épais et presque cimmérien de l'époque gothique. ». L’humanisme est un retour à la lecture des œuvres antiques. Il se fonde sur les « trois P » : pédagogie, philosophie et philologie.

L’humanisme si distingue par :
  1. - l'étude des textes et de la civilisation antiques
    -le culte de l'homme
    -l'éloge de la connaissance
    -l'éloge des voyages
    -la curiosité linguistique
    -la question religieuse

Les thèmes de l'humanisme se centre sur le désir de gloire, l'idée de nature et l'amour. Les humanistes veulent redonner à l'homme sa place qui lui revient, c'est-à-dire au centre de la société. Ils dénoncent par conséquent le clergé trop autoritaire de l'époque qui veut inscrire par tous les moyens Dieu au centre de l'univers. Ils prônent la philosophie du Carpe Diem qui consiste à vivre le jour présent.

Voici quelques écrivains représentatifs de l'humanisme : Prétarque qui est un poète et humaniste Italien (1304-1374), Érasme qui est un prêtre catholique évangélique et écrivain humaniste (1469-1536), Montaigne est un écrivain, philosophe, moraliste et homme politique français (1533-1592), Guillaume Budé qui est un écrivain humaniste (1467-1540) et enfin Rabelais qui est un prêtre catholique évangélique, médecin et écrivain humaniste français ( 1494-1553).

Ce dernier écrivit l'ouvrage Pantagruel dans lequel se trouve la lettre qu'envoya Gargantua à son fils Pantagruel, cette lettre est considérée par plusieurs comme la définition parfaite de l'humanisme.
Dans cette lettre Rabelais exprime les cinqs caractéristiques de l'humanisme, c'est-à-dire l'éloge du savoir, glorification du temps présent, quête d'une nouvelle sagesse, amour de la vie et le sens de la dingnité de l'homme. study

Voici cette lettre :

J'entends et je veux que tu apprennes parfaitement les langues: premièrement le grec, comme le vieux Quintilien; deuxièmement le latin; puis l'hébreu pour les saintes Lettres, le chaldéen et l'arabe pour la même raison; et que tu formes ton style sur celui de Platon pour le grec, sur celui de Cicéron pour le latin. Qu'il n'y ait pas d'étude scientifique que tu ne gardes en ta mémoire et pour cela tu t'aideras de l'universelle encyclopédie des auteurs qui s'en sont occupés.

Des arts libéraux: géométrie, arithmétique et musique, je t'en ai donné le goût quand tu étais encore jeune, à cinq ou six ans; achève le cycle; en astronomie, apprends toutes les règles, mais laisse-moi l'astrologie et l'art de Lulle, comme autant de supercheries et de futilités.

Du droit civil, je veux que tu saches par cœur les beaux textes, et que tu me les mettes en parallèle avec la philosophie.

Et quant à la connaissance de l'histoire naturelle, je veux que tu t'y adonnes avec zèle: qu'il n'y ait mer, rivière, ni source dont tu ignores les poissons; tous les oiseaux du ciel, tous les arbres, arbustes, et les buissons des forêts, toutes les herbes de la terre, tous les métaux cachés au ventre des abîmes, les pierreries de tous les pays de l'Orient et du Midi, que rien ne te soit inconnu.

Puis relis soigneusement les livres des médecins grecs, arabes et latins, sans mépriser les Talmudistes et les Cabalistes et, par de fréquentes dissections, acquiers une connaissance parfaite de cet autre monde qu'est l'homme. Et pendant quelques heures, va voir les saintes Lettres: d'abord, en grec, le Nouveau Testament et les Épîtres des apôtres puis, en hébreu, l'Ancien Testament.

En somme, que je voie en toi une abîme de science car, maintenant que tu deviens homme et te fais grand, il te faudra quitter la tranquillité et le repos de l'étude pour apprendre la chevalerie et les armes afin de défendre ma maison, et de secourir nos amis dans toutes leurs difficultés causées par les assauts des malfaiteurs.

Et je veux que, bientôt, tu mettes à l'épreuve tes progrès; cela, tu ne pourras pas mieux le faire qu'en soutenant de discussions publiques, sur tous les sujets, envers et contre tous, et qu'en fréquentant les gens lettrés qui sont tant à Paris qu'ailleurs.


Mais - parce que, selon le sage Salomon, Sagesse n'entre pas en âme malveillante et que science sans conscience n'est que ruine de l'âme - tu dois servir, aimer et craindre Dieu, et mettre en Lui toutes tes pensés et tout ton espoir; et par une foi nourrie de charité, tu dois être uni à Lui, en sorte que tu n'en sois jamais séparé par le péché. Méfie-toi des abus du monde; ne prends pas à coeur les futilités, car cette vie est transitoire, mais la parole de Dieu demeure éternellement. Sois serviable pour tous tes proches, et aime-les comme toi-même. Révère tes précepteurs, fuis la compagnie des gens à qui tu ne veux pas ressembler, et ne reçois pas en vain les grâces que Dieu t'a données. Et, quand tu t'apercevras que tu as acquis au loin tout le savoir humain, reviens vers moi, afin que je te voie et que je te donne ma bénédiction avant de mourir.

Mon fils, que la paix et la grâce de Notre-Seigneur soient avec toi. Amen.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'Humanisme
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» S' initier à l' agroécologie avec l' association Terre et Humanisme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de Français des 1ES1 :: Mouvement culturel :: Mouvement culturel-
Sauter vers: